Accueil art Un peu de poésie Cyclophone

Un peu de poésie Cyclophone

-

Cyclophone. A lui seul, le mot flaire déjà bon la promesse de vélosophie. Une invitation aux sonorités d’évasion poétique. Vous n’allez pas être déçus !

Ebéniste de formation, François Cys se réoriente vers le stylisme d’objets à l’école Saint-Luc de Tournai au début des années 2000. Son trip, ce sont les sons.

Pour un travail d’études, il explore la notion de vent. Pas celui que vous avez toujours de face à vélo. Celui qui enchante à qui sait tendre l’oreille.

Un premier vélo sort de son imaginaire. Avec une selle qui gonfle et actionne une flute de pan lorsqu’on tourne le guidon. Un vélo soigné dans les moindres détails, passé d’ébéniste oblige.

Le potentiel du vélo

Dès la première expo, François prend conscience du potentiel du vélo. Il émerveille le public. « Au premier contact, le vélo rappelle des souvenirs d’enfance. Tout en nous renvoyant à notre âme d’enfant, l’objet amène aussi de la poésie », dit-il.

Avec le temps, d’autres vélos suivent. Toujours avec la volonté de faire découvrir l’univers surprenant des sons. Malgré les apparences enfantines, les vélos sont conçus à taille d’adulte. Une ruse pour que les enfants soient obligés d’impliquer les parents et grands-parents dans l’exploration. L’aventure est intergénérationnelle. Au contact des vélos de François Cys, tout le monde redevient gamin.

Installation sonore interactive Cyclophone réalisée à base de vélos par François Cys.
Installation sonore interactive Cyclophone réalisée à base de vélos par François Cys.

Soyez curieux, touchez à tout

Les espaces cyclophones interpellent. Mais, fait de plus en plus rare, le public est invité à toucher les vélos sans règles prédéfinies. Le mot d’ordre de François ? « Soyez curieux, touchez à tout ». Une phrase à provoquer un crise cardiaque à un gardien de musée…

Aujourd’hui, l’artiste n’est plus en quête d’esthétisme, il recherche l’harmonie des sons. Et le contact avec le public. « Ma matière première, ce sont les gens. Les vélos sont simplement une excuse pour engager le dialogue. L’enthousiasme du public est magnifique à voir ».

Univers cyclophone

Comment ne pas se laisser emporter par la poésie de son univers cyclophone créé d’objets du quotidien ? Prenez le Vélorgue. L’installation compte pas moins de 1 km de tuyaux !

François aime créer des installations sonores aux apparences complexes d’un point de vue mécanique mais qui utilisent des principes très simples. « Les gens s’émerveillent alors que tout est extrêmement accessible. Nous avons perdu le sens de la simplicité », ajoute-t-il.

Sous ses airs farfelus, le projet cyclophone cache habilement une recherche sociologique qui amuse l’artiste. Et de conclure : « C’est tellement beau d’éveiller la magie avec des choses simples ».

Merci à François pour le moment de poésie partagé lors de l’événement Quartier Libre organisé par le centre culturel Eden dans la région de Charleroi.

Vous avez aimé cet article sur le thème des sons? Vous apprécierez probablement ceux-ci :

Une idée de reportage à soumettre? Envoyez-la-moi via [email protected]

A la recherche d’un cadeau original pour un amateur de vélo? Voici deux idées de livres sur des vélos originaux. (frais de port offerts et dédicace personnalisée sur simple demande à la commande !)

vélosophehttp://velosophe.wordpress.com
Fondateur du blog http://www.velosophe.be et auteur du livre 'La créativité liée au vélo' (www.velosophe.be/livre)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimez ma vélosophie ?

Oui ? Il n'y a plus qu'à encoder votre adresse e-mail et vous recevrez les prochains articles Velosophe :)

Découvrez le livre!

Couverture du livre sur la créativité liée au vélo - Bike-inspired creativity de Vélosophe

Découvrez la bière!

Bière du cycliste Vélosophe

%d blogueurs aiment cette page :