Accueil vélo spécial Le vélo-canoé de Félix Billey

Le vélo-canoé de Félix Billey

-

Certains rament à vélo. D’autres perdent les pédales sur l’eau. Lui, il prend du bon temps avec son vélo-canoé.

Lui? C’est un jeune ingénieur français répondant du nom de Félix Billey. Mais pas question pour lui d’un classique métro-boulot-dodo.

Il rêvait d’une expérience plus épanouissante. De celles qui marquent une vie. L’idée lui trottait en tête depuis qu’il avait intégré l’école d’ingénieur.

Vélo-canoé fait maison

Sur un coup de tête, il part (sans même avertir sa famille) avec son canoé-vélo fait maison et sa remorque minimaliste bricolée en structure en bambou.

Félix Billey voyage avec son vélo-canoé et sa remorque faits maison
Félix Billey voyage avec son vélo-canoé et sa remorque faits maison – (c) Matthieu Fournier

Pour la plupart des gens, le référentiel vélo est une course contre le poids. Félix, lui, aborde la chose sous un angle très différent. Et il l’avoue ouvertement : le délire de départ avait plein de défauts et était peu confortable.

Parti avec rien il y a environ trois ans, il améliore progressivement son quotidien au gré des rencontres et des dons en mode récup.

Un délire avec pour seuls principes de ne jamais rien acheter. Ne rien planifier, ne pas faire de courses et ne rien demander.

Pour vous donner une idée, Félix est parti avec un seul frein et pas de vitesses! Entre-temps, il a découvert les joies du frein à disque et du changement de vitesses. Pas vraiment un luxe lorsqu’on traîne 160 kg à une vitesse de pointe de 2 à 3 km/h dans les cols…

Mais comment faisait-il dans les descentes me demanderiez-vous? Notre ingénieur nous livre son secret : « Je ne prends jamais de vitesse, ça résoud plein de problèmes ».

Sa vélosophie? Être capable d’apprécier le temps avec peu de choses, voilà tout. Eloge de la lenteur.

Sans destination…

Son vélo-canoé atypique interpelle et suscite les rencontres. Son enthousiasme à partager son mode de vie minimaliste fait le reste. Félix a d’ailleurs rebaptisé son vélo en ‘brise-glace’.

« Quand le voyage n’a pas de destination, il n’est pas possible de perdre votre temps », m’explique-t-il. « Et quand une roue casse, ce n’est pas un problème, juste une opportunité de faire une belle rencontre supplémentaire ».

Bonne route Félix!

Il est des vélosophes avec qui on parlerait des heures… Merci à mon ami Yvan (inventeur du joystickbike) de m’avoir fait croiser la route de cet aventurier moderne.

Cet article vous a plu ? Partagez-le vite sur les réseaux sociaux (en mentionnant la source :))

Suivez-vous déjà Vélosophe sur les réseaux sociaux ?  InstagramFacebook ou Twitter.

Un cadeau original pour un amateur de vélo ? Voici deux idées de livres sur des vélos originaux (frais de port offerts et dédicace personnalisée sur simple demande à la

vélosophehttp://velosophe.wordpress.com
Fondateur du blog http://www.velosophe.be et auteur du livre 'La créativité liée au vélo' (www.velosophe.be/livre)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimez ma vélosophie ?

Oui ? Il n'y a plus qu'à encoder votre adresse e-mail et vous recevrez les prochains articles Velosophe :)

Découvrez le livre!

Couverture du livre sur la créativité liée au vélo - Bike-inspired creativity de Vélosophe

Découvrez la bière!

Bière du cycliste Vélosophe

%d blogueurs aiment cette page :