Et si on cogitait sur un moyen de déplacement non polluant? Au hasard, un vélo. Ou plutôt un tricycle. Allez, un triporteur. Oui, excellente idée, un triporteur. Et on le construirait dans un matériau naturel, histoire de limiter son empreinte environnementale. Le bambou fera parfaitement l’affaire. A quelques détails près, le tour était joué pour les designers français Antoine Fritsch et Vivien Durisotti de l’agence Fritsch-Durisotti. Le duo créatif tenait l’objet innovant qu’il avait rêvé en lançant sa réflexion sur la mobilité du futur : un triporteur en lamellé-collé de bambou avec une nacelle en rotin à l’avant. Vous l’aurez compris, le choix des matériaux n’est pas anodin en termes d’écologie. Des matériaux qu’ils apprécient par ailleurs pour les avoir déjà sublimés à plusieurs reprises dans des projets. Au final, la volonté d’expérimenter des vélosophes a donné vie à un vélo à la fois pratique et esthétique. Très réussi. D’autant plus que le concept est modulable selon les souhaits du cycliste. Au besoin, la nacelle qui peut accueillir tant des enfants que des marchandises est en effet remplaçable par un autre module.

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Vélo triporteur en lamellé-collé de bambou avec nacelle en rotin des designers français Antoine Fritsch et Vivien Durisotti. (photo : Fritsch-Durisotti)
Vélo triporteur en lamellé-collé de bambou avec nacelle en rotin des designers français Antoine Fritsch et Vivien Durisotti. (photo : Fritsch-Durisotti)

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here