Né sans bras des suites de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, Michael Trimble a appris à composer avec le handicap. Tentez d’imaginer, ne fut-ce qu’un instant, le parcours du combattant que peut représenter son quotidien. Et pourtant, Michael est parfaitement autonome. Mais il avait un rêve : rouler à vélo. Un jour, vers l’adolescence, un prof de gym lui permet d’approcher le rêve. Il découvre les joies du vélo. Ce vent de liberté ne le lâchera plus. Après ses études supérieures, Michael s’offre un vélo à pignon fixe avec frein à rétropédalage. Restait plus qu’à trouver un vélociste disposé à lui customiser le guidon pour qu’il puisse piloter le vélo avec son moignon. De rencontres en contacts, il finit par croiser la route de Michael Brown. Ce fabricant de cycles (Maestro Frameworks) accepte de relever le défi et lui bricole un guidon sur mesure. Une solution ingénieuse qui méritait bien une mention spéciale du vélosophe. Découvrez ce reportage sur Michael et son vélo. Encore une belle preuve que le futur appartient à ceux qui croient à la beauté de leurs rêves!

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Michael Trimble sur son vélo customisé lui permettant de rouler sans bras.
Michael Trimble sur son vélo customisé lui permettant de rouler sans bras.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.