On ne travaille jamais aussi bien que pour soi-même. Visiblement, la formule est universelle. Fabricant de cadres et de roues de vélos en fibre de carbone, le designer estonien Indrek Narusk rêvait de son propre vélo. Fait maison. A la recherche des courbes idéales, il griffonne et gomme. Après son carnet de croquis, c’est à présent son carnet de commandes qui se remplit. Car la géométrie de la tuyauterie (ou du cadre, c’est selon) a séduit l’entourage et les clients du vélosophe. A tel point que, toujours à l’état de prototype, une première série de quelques exemplaires du Viks (c’est son nom) vient d’être produite par Velonia pour répondre à la demande de clients. Composé de deux tubes d’acier parallèles connectés en trois points (selle, potence et pédalier), le cadre du vélo n’hésite pas à prendre certaines libertés par rapport aux standards classiques. Une audace digne des as car le résultat final est plutôt bien réussi. Et vous, votre vélo, c’est pour quand?

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Le vélo Viks du designer estonien Indrek Narusk, de Velonia.
Le vélo Viks du designer estonien Indrek Narusk, de Velonia.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here