Le Beau Vélo de Ravel, qui faisait escale à Gilly ce week-end, a été le cadre de quelques belles rencontres vélocypédiques. Dont une avec un oiseau rare. Je vous laisse imaginer le moment solennel, lorsque le vélosophe qui vole de sa propre plume aborde la cigogne noire* qui vole de ses propres pédales. Les deux n’ont pu s’empêcher de faire un bout de chemin ensemble. En réalité, la parade de la ‘cyclogne’ avait juste pour but d’attirer l’attention du grand peuple migrateur des ravélistes sur l’action de Natagora, l’association de protection de l’environnement. A en juger au nombre de petites têtes blondes qui ont rêvé, l’espace d’un instant, de prendre la place de ce Nils Holgersson des temps modernes, je dis : opération réussie!

* espèce qui reniche dans nos contrées depuis une vingtaine d’années (merci au frangin éleveur d’oiseaux pour l’info)

L'oiseau rare de Natagora.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.